Essentiels à connaître sur la rédaction et l’exécution d’un cahier de charge pour appli mobile

cahier des charges avec téléphone posé dessus

Le cahier de charge (CDC) constitue un indispensable pour la réussite de tout projet web. Pour la création d’une application, il définit de façon précise les attentes du client. Cela permet de faire avancer rapidement le projet. Alors que savoir sur un CDC dédié à une appli mobile ?

Définir les essentiels pour le projet

Avant de rédiger un cahier de charge, posez-vous la question du pourquoi créer une application mobile. Cela permet de définir vos attentes vis-à-vis du prestataire qui se chargera du projet. Par la même occasion, essayez d’identifier le public cible pour l’appli. Dans ce contexte, il faut savoir le type de support utilisé fréquemment par votre public. Par exemple, le smartphone et l’Androïd IOS ont par exemple la côte auprès des jeunes de 18 à 25 ans. En revanche, la tablette est appréciée par ceux qui aiment se vautrer sur leur canapé.

Si l’objectif étant de monétiser l’application, il faut préciser la stratégie à adopter pour cela. Pour booster la vente, on peut concevoir une application qui permet aux utilisateurs de faire leurs achats. L’idée est d’adapter le modèle du commerce électronique à la vente mobile via l’application elle-même. Pour un concessionnaire, il est possible de créer une application pour faciliter la location de voiture par des particuliers.

Evidemment, il faut définir le budget à investir pour le cahier des charges application mobile. Cela consiste à définir la somme exacte que vous voulez dépenser pour le développement de l’application. Parfois, cela dépend du retour espéré de la part des utilisateurs. Si votre appli séduit autant d’utilisateurs, il est de plus normal de vouloir poursuivre et améliorer l’expérience.

 

Les points essentiels dans un CDC pour appli mobile

homme qui écrit sur un cahier

Il devrait détailler tout ce qu’il faut savoir sur l’entreprise (date de création, activité, concurrents, etc.). Cela permet d’en savoir plus sur les attentes du client. Le cahier de charge doit aussi préciser les objectifs à atteindre avec l’application du point de vue qualité et quantité. Par exemple pour les besoins quantitatifs, le client doit préciser ce qu’il souhaite récolter avec l’appli : proximité avec le client, visibilité sur le web, création de communauté, …

Le cahier des charges application mobile doit également intégrer la situation actuelle du client. Ici, il est question d’en savoir plus sur l’application du client s’il possède déjà une. Hébergement, taux de rebond, nombre de page, moyen de paiement utilisé sont autant d’éléments à préciser dans le CDC. L’objectif ici étant de savoir sur le plus que va apporter la nouvelle application.

Au niveau des contraintes liées au développement de l’appli, il est peut-être mieux de collaborer avec un expert. C’est en effet la partie complexe de la rédaction d’un cahier de charge. Elle doit détailler les besoins connexes par rapport au projet comme le service de dépannage, l’utilisation du back office ou la maintenance de l’application.

 

CDC et choix de prestataire pour la création d’appli mobile

Il faut se méfier des agences qui travaillent sans cahier de charges pour les projets web. Toute réalisation risque de se transformer en un neverending process sans cet outil. Les chiffres sur les débordements font peur sur le sujet. En effet, le délai moyen de dépassement des projets va au-delà des 200%. Pire, plus de la moitié des projets réalisé affiche un coût dépassant les 100% du prix initial.

Ainsi, il est important de bien choisir le prestataire à qui confier le cahier des charges application mobile. Le mieux est de privilégier une agence qui a de l’expérience dans le développement des applications mobiles sur ce veuillez découvrir ici. Il ne faut pas hésiter à demander des références pour être sûr pour de l’assurance sur les réalisations du prestataire.

Laisser un commentaire